• Montségur... L'âme des pierres

     

    Montségur... L'âme des pierres

    Montségur,  au gré des paroles de la chanson de Claude Marti "Montségur"....

    Montségur... L'âme des pierres

    "Daissatz-me contar l'istoria

    d'un sang begut per ma terra

    daissatz-me contar l'istoria

    d'una volontat de ferre

    d'una joventut passada

    d'una libertat volguda

    del vielh somi despertat

    d'una libertat perduda"

    "Laissez-moi raconter l'histoire

    d'un sang qu'a bu ma terre

    Laissez-moi raconter l'histoire

    d'une volonté de fer

    d'une jeunesse morte

    d'une liberté voulue

    d'un vieux rêve éveillé

    d'une liberté perdue"

    Montségur... L'âme des pierres

    "Cinc cents èretz a Montsegur

    sabent ço que viure vol dire

    Cinc cents èretz à Montsegur

    Segur i sètz darrièr l'azur

    Segur i sètz darrièr l'azur"

    "Vous étiez cinq cents à Montségur

    sachant ce que vivre veut dire

    vous étiez cinq cents à Montségur

    C'est sûr, vous êtes derrière l'azur

    C'est sûr, vous êtes derrière l'azur"

    Montségur... L'âme des pierres

    Montségur... L'âme des pierres

    "Vaqui l'ora de los corbasses

    per los camins de Montferrier

    vaqui l'ora de los corbasses

    grand flume, negre poiridier

    del Papa la grand armada

    del Rei de França bandoliers

    de Dominique los porcasses

    Amen, amen, Dies Irae !"

    "Voici l'heure des corbeaux

    sur les chemins de Montferrier

    voici l'heure des corbeaux

    grand fleuve, noir charnier

    du Pape la grande armée

    du roi de France les ribauds

    de Dominique les grands porcs

    Amen, amen, Dies Irea"

    Montségur... L'âme des pierres

    Cinc cents èretz a Montsegur....

    Vous étiez cinq cents à Montségur....

    Montségur... L'âme des pierres

    "Vaqui l'ora de la desfaita

    L'idea brutla sul lenhièr

    Aqui l'alba de la victoria

    Menam vostra luta avuèi

    Minoritats contra l'Empèri

    Indians de totas las colors

    Descolonizarem la terra

    Montsegur , te dreissas pertot !"

    "Voici l'heure de la défaite

    l'idée brûle sur le bûcher

    voici l'heure de la victoire

    nous menons votre lutte aujourd'hui:

    minorité contre les empires

    Indiens de toutes les couleurs

    nous décoloniserons la terre

    Montségur tu es debout partout !

    Vous étiez cinq cents à Montségur "

    Montségur... L'âme des pierres

    Montségur... L'âme des pierres

    Montségur... L'âme des pierres

    Montségur... L'âme des pierres

    Montségur... L'âme des pierres

    Montségur... L'âme des pierres

    Montségur... L'âme des pierres 

    Montségur, en Ariège, est connu pour son château qui fut un important refuge pour les hérétiques cathares persécutés par l'Inquisition et les troupes françaises.

    Le 16 mars 1244, après de nombreux mois de siège, plus de 200 cathares sont exécutés sur  un bûcher géant. 

    Le Prat del Cramats (Pré des Brûlés) est un souvenir plus qu'une réalité historique, car à ce jour, on ne sait toujours pas à quel endroit exact ce massacre a eu lieu.

    Le château actuel n'est pas celui qui a abrité les cathares à cette époque. C'est une forteresse royale, reconstruite sur les bases du château de 1244 plusieurs années après la reddition des cathares.

    Montségur... L'âme des pierres

    Proposition de restitution du château

    Montségur... L'âme des pierres

    Il est situé à 1208 mètres sur un piton rocheux appelé Le Pog (prononcez "poutch ").

    Un musée, situé dans le village de Montségur, permet de découvrir un mobilier archéologique important retrouvé en fouille sur le site, dont le squelette d'un homme présentant encore le carreau d'arbalète qui l'a tué.

    Crédit photo © Fabienne Calvayrac - 2013/2014

    « Prendre de la hauteur.....Quand la nuit tombe sur la Cité... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 13 Mars 2015 à 15:46

    Belle page d'histoire !

    Bonjour,
    Au gré de mes promenades virtuelles je suis bien contente de découvrir ton beau blog, dont je ne manque pas de feuilleter quelques pages,
    un peu pressée par le temps qui passe, mais, c'est sûr, je reviendrai te rendre visite...
    Bonne continuation !
    Je te souhaite une bonne soirée, à très bientôt !
    Kim

    2
    Vendredi 13 Mars 2015 à 16:10

    Quelle terrible histoire que cette des hérétiques cathares.

    On a peine à croire que l’intolérance existe encore à notre époque chez les intégristes islamistes par exemple...

    Passe un bon week-end.

    Amicalement, Michel

    3
    turnea
    Vendredi 13 Mars 2015 à 17:51

    Merci Fabienne , moi perso j'ai eu du mal a regarder le squelette dans la position allongé au musée , peut être s'il avait été exposé debout j'aurais moins du mal, par contre j'ai adorée l'ensemble du musée très riche  

    4
    ayag
    Vendredi 13 Mars 2015 à 18:35

    Un site magnifique à visiter.yes

    5
    Vendredi 13 Mars 2015 à 21:22

    le 16 mars 1244 et une de noire de notre histoire .
    L'intégrisme inquisitorial a été l'horreur qui a tenté de masquer la convoitise et le viol des terres occitanes par les sbires et les reitres des rois de France, qui n'ont pas, en cette occasion, montré un bien beau visage.
    Aurait-on, alors, crié partout je suis Cathare ?  

    6
    Vendredi 13 Mars 2015 à 22:15

    Exposé très intéressant

    Merci pour ce partage

    Dany

     

    7
    Dimanche 15 Mars 2015 à 11:29

    un bel endroit à visiter, qui plairait beaucoup à mon fiston ! mon dieu le petit escalier ! c'est pas bien large !

    un très bon dimanche ma belle et un gros bibi flo.

    8
    Lundi 16 Mars 2015 à 06:16

    J'ai visité cet endroit chargé d'histoire il y à quelques années,majestueux!

    Biz,

    Daniel.

    9
    Lundi 16 Mars 2015 à 12:54

    comme j'aime l'histoire en général et plus particulièrement celle du pays d'OC, je m'inscris et je reviendrai,

    Merci pour ce beau reportage,

    MIAOU !!!!

    10
    Lundi 16 Mars 2015 à 16:39

    C'est très intéressante et  bien résumée cette histoire, cela permet de me connecter un peu au passé. Connaître le passé le futur fait moins peur.  Je te souhaite un bon après-midi

    11
    Mardi 17 Mars 2015 à 09:59

    Quelle idée superbe de traduire la chanson et de l'illustrer de si belle manière !

    Mardi plein de soleil : passez-le agréablement !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :